Cultivons-nous, Jardinons-nous (suite et fin)

En juin 2020, je suis revenue sur les lieux de mon installation in situ réalisée en résidence au Château de Monthelon en août 2019. J’ai laissé la nature faire son oeuvre et ne suis pas intervenue durant les 10 mois séparant ces deux temps.

Mon intention était à présent de défaire le travail, en prenant soin de conserver la trace des interactions et entremêlements, puis de mettre en place d’autres rituels, d’autre cycles de transformation et d’autres récits impliquant ces reliques.

Vue de l’installation in situ. Le travail du fil est devenu à peine perceptible dans la vision d’ensemble.

Parcelle d’herbe désinvestie.

Crédits photos : Chantal Tolédano