Cultivez-vous, Jardinez-vous

Il s’agit d’un projet évolutif qui a débuté lors d’une résidence au Château de Monthelon en août 2019.

Août 2019

Je suis intervenue en milieu naturel en greffant du fil sur une parcelle d’herbes hautes. J’ai réalisé une installation in situ en utilisant des pelotes de fils d’origine naturelle et artificielle, issues de dons et de récupérations. Le fil m’intéresse en tant qu’artefact, résultat d’un processus humain et industriel. J’ai voulu le réanimer en le faisant interagir avec le vivant, provoquant une réconciliation symbolique entre nature et culture, et permettant d’ouvrir la voie à de nouvelles manières d’habiter nos espaces tout en questionnant la notion d’origine. C’était un travail dans et avec l’herbe, puisque j’ai tenté d’accompagner celle-ci à partir de ses formes propres, afin d’entrer le moins possible dans un rapport de domination.

Le processus et l’imprévisibilité, le temps sont au coeur de ce travail et j’ai donné à mes gestes de fabrication ainsi qu’à mes déambulations une valeur performative au quotidien.

Ce travail conçu au départ pour être éphémère va continuer d’exister sur la durée d’une année, durant laquelle j’observerais les transformations liées aux changements de saisons et aux éléments.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 15-Tatiana-Bailly-Cultivez-vous-2019-2-1024x682.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 5-Tatiana-Bailly-Cultivez-vous-2019-2-1024x682.jpg.

Août 2019

Octobre 2019. Images 1, 2, 3 : sans intervention, 2 mois après le temps de résidence. Image 4 : extraction d’un élément.

Décembre 2019.

Ce projet a donné lieu à une exposition à l’Aqueduc de Dardilly, en résonance avec la Biennale de Lyon 2019.

J’ai présenté une série de photographies documentaires, des éléments textuels relatant mon expérience, une vidéo ainsi que les éléments prélevés de l’installation.

Ci-dessous à gauche : broderie et techniques mixtes sur photographie documentaire du projet. Ci-dessous à droite : Gravure sur photographie. Tout en bas : Découpe sur photographie..

Crédits photos : Chantal Tolédano, Thomas Sévignon, Tatiana Bailly.