Habiter

Habiter est une expérience sensible et immersive déployée lors d’une résidence de 15 jours au Château de Monthelon en août 2019.

Broder est l’action de recouvrir d’un motif un support préexistant, support qui dans la plupart des cas est un tissu. Dans cette proposition, j’ai souhaité créer une broderie qui dialogue avec le sol, avec un support vivant, sans toutefois me départir des matériaux textiles traditionnels. Il s’agit d’amener un enchevêtrement, une greffe entre un paysage imaginaire et un espace physique, mais aussi entre la culture et la nature. Il s’agit aussi de créer un espace à échelle humaine pour inviter à une déambulation et éprouver la porosité de ces milieux.

Pendant les 10 mois qui ont suivi cette résidence, j’ai observé les différentes transformations, liées à la fois au changement de saisons, aux éléments et tout ce qui pouvait se présenter en dehors de mon intervention.

Le travail, pensé pour être éphémère, a ensuite été détruit. Les fragments d’herbe-textile ont été délocalisés dans un lieu d’exposition et présentés à la manière de vestiges archéologiques avec une série de 20 photographies, des textes et des séquences vidéo relatant mon expérience vécue in situ.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 15-Tatiana-Bailly-Cultivez-vous-2019-2-1024x682.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 5-Tatiana-Bailly-Cultivez-vous-2019-2-1024x682.jpg.

Août 2019

Octobre 2019. Images 1, 2, 3 : sans intervention, 2 mois après le temps de résidence. Image 4 : extraction d’un élément.

Décembre 2019.

Série de photographies documentaires, éléments textuels relatant mon expérience, vidéo et éléments prélevés de l’installation. Aqueduc de Dardilly, en résonance avec la Biennale de Lyon 2019.

Récolte des éléments, été 2020.

Rituel avant extraction du sol des hybridations herbes-textiles.

Crédits photographie : Tatiana Bailly, Chantal Tolédano.